visiter la guadeloupe

Incontournable Guadeloupe : Ou aller, que voir ?

Département français d’outre-mer, la Guadeloupe est depuis longtemps une destination prisée des touristes français et d’Europe occidentale. Il faut dire que l’archipel des caraïbes dispose de nombreux atouts ! La terre guadeloupéenne est un profond mélange de cultures et mélange les racines africaines, européennes, amérindiennes, préhispaniques et même indiennes. Ce melting-pot est du à son histoire, mais aussi à la qualité de l’accueil réservé aux touristes qui viennent découvrir ce petit coin de paradis. Moins développée que ses cousines des Caraïbes françaises, Saint-Martin et la Martinique, la Guadeloupe est également plus abordable que son cher Saint-Barthélemy. Explorons l’île de Guadeloupe. Quelles sont les choses à y faire ? Que visiter en Guadeloupe ?

Comment voyager en Guadeloupe ?

Il existe de nombreuses compagnies aériennes pour voyager en Guadeloupe. L’île vivant principalement du tourisme, elle a fait de gros efforts (pour ne pas dire de sacrifices…) pour accueillir les nombreux visiteurs chaque année.

Vous trouverez des vols depuis Paris pour la Guadeloupe avec des compagnies comme

  • Air France
  • Corsair
  • Air Caraibes
  • XL Airways

Se déplacer en Guadeloupe

Vous pouvez aussi trouver de nombreux transports pour visiter l’île de Guadeloupe.

  1. LA VOITURE : Il existe de nombreuses agences de location de voitures qui vous permettront de visiter l’île tout en restant autonome. Il est toujours intéressant de consulter la liste des entreprises proposant ce type de services ou de vérifier les tarifs sur des comparateurs avant de partir pour vous donner une idée du prix sur Internet. Cela pour vous éviter d’avoir des prix exorbitants sans aucune moyen de comparaison.

    Vous pouvez utiliser ce lien pour comparer les prix de location de voitures : https://www.easyvoyage.com/location-voiture/comparateur

  2. LES BUS NOE : Une autre alternative, ce sont les bus NOE. il s’agit d’un petit réseau de bus qui vous offre la possibilité de parcourir l’île à partir de 22€.

    Le principe est simple : vous montez et vous descendez quand vous le voulez

  3. LES BUS (classiques) : il existe un réseau de bus en Guadeloupe, mais quelques différences sont assez flagrantes par rapport à ceux de la métropole. La première chose qui choquera le touriste sera sa ponctualité.

    En effet, le réseau des bus guadeloupéens fournit beaucoup moins d’informations sur ses horaires et ses itinéraires. La seule façon de connaître la trajet du bus, ce sera de demander à des locaux plus habitués que vous. les trajets peuvent variés d’une journée à l’autre et ne seront pas toujours indiqués.

  4. LES SCOOTERS : vous pouvez aussi louer des scooters pour parcourir la Guadeloupe. Cela vous donnera une certaine flexibilité pour découvrir l’île à votre rythme. Attention aux routes qui ne sont pas toujours lisses…

Quelles activités incontournables à faire en Guadeloupe ?

Il existe de nombreuses choses à découvrir sur cette île paradisiaque. Voici notre top à nous pour visiter la Guadeloupe sans rien manquer !

incontournable guadeloupe
La plage : un incontournable de la Guadeloupe

Les plages de sable blanc

La Guadeloupe disposent de plages absolument somptueuses ! Certaines des plus belles plages de l’île se trouvent à moins de 30 minutes de l’aéroport principal de la Guadeloupe, sur l’île de Grande-Terre.

  • La Caravelle est une longue plage ouverte au public sur le site d’un complexe hôtelier tout compris avec des écoles de planche à voile et de kite surf.
  • Plage de la Perle, Deshaies, Basse-Terre : cette plage de sable blond se situe en Basse-Terre. Elle est protégée par un récif de corail et les vagues peuvent parfois être un peu fortes.
  • Plage Malendure, Bouillante, Basse-Terre : cette plage de sable noir volcanique sert également de lieu de lancement pour les sorties de plongée en raison de sa proximité avec la réserve de Cousteau et les îles Pigeon. La plage elle-même est également très prisée par les plongeurs en snorkeling.
  • Plage de la Grande-Anse, Deshaies, Basse-Terre : c’est la plus grande plage de Guadeloupe. C’est aussi l’un des plus célèbres. Grande Anse est connue pour son sable doré, ses immenses palmiers, sa toile de fond de montagne et ses couchers de soleil spectaculaires.

    Les vagues sur cette plage de Basse-Terre sont en grande partie non aménagée,. Il est donc conseillé aux non-nageurs d’être prudents.

  • Marie-Galante : lorsque Christophe Colomb a aperçu la plage de Marie-Galante pour la première fois, il décida de baptiser son navire le « Maria Galanda ». C’est vous dire l’effet que fait cette île sur ses visiteurs.

Parc National de la Guadeloupe

Niché au cœur du paysage montagneux verdoyant de la Basse-Terre, le parc national de la Guadeloupe est une forêt pluviale de 75 000 hectares remplie de sentiers pédestres très jolis. Les sentiers du parc côtoient le feuillage de la forêt luxuriante, de magnifiques cascades et le sommet du volcan La Soufrière.

Les sentiers vont des itinéraires de courte à longue distance dont la difficulté varie. Avant d’attacher votre équipement de randonnée, vous devrez vous procurer une brochure du Guide du parc national auprès de l’office du tourisme de la Guadeloupe (située à Saint-Claude, Basse-Terre) pour tracer votre voyage.

Si vous préférez admirer les splendeurs naturelles du parc de derrière le volant, empruntez la route de la Traversée, une route panoramique de 16 km traversant la forêt.

Les saintes

Les Saintes se composent de huit îles longeant la côte sud de la Guadeloupe. Le groupe pittoresque tire son nom de l’explorateur Christopher Colomb qui, après les avoir découverts au 15ème siècle, les a baptisés Los Santos (traduit en français par Les Saintes). Terre-de-Haut, l’île principale – et la plus grande du groupe – propose une variété de bistrots, de boutiques et de plages ensoleillées.

Un grand nombre de compagnies de ferry assurent le transport depuis Grande-Terre & Basse-Terre vers Terre-de-Haut. L’Express des Isles, un service de ferry très prisé, propose des trajets aller-retour de Pointe-à-Pitre à Terre-de-Haut tous les jours pour environ 42,60 € par adulte

La désirade

Il n’est pas surprenant que Christopher Colomb et ses équipages aient été émerveillés par la beauté intacte de La Désirade. La légende raconte que Colomb a aperçu l’île après plusieurs jours sans eau potable, et l’a donc baptisée du nom de son désir de voir atterrir (et de l’eau potable).

Sur l’île de désirade, vous trouverez des cactus, des cocotiers et des raisins de la mer parsemant les plages ensoleillées de La Désirade, comme Souffleur et Baie Mahault. Lorsque vous aurez besoin de vous reposer du soleil, prenez un scooter pour explorer la route principale sinueuse qui mène à la Grande Montagne, le petit village de l’île. De Grand Montagne, vous pourrez admirer des vues panoramiques spectaculaires.

visiter a guadeloupe
visiter a guadeloupe

Plantation et distillerie

Un tour en Guadeloupe ne peut pas être complet sans quelques dégustations… Les DOM-TOM avec l’île de la réunion sont des destinations très prisées pour la qualité de leurs rhums et nous vous conseillons de consacrer un peu de temps à visiter les plantations et les distilleries de l’île. Vous y trouverez des plantations séculaires recouvrant les collines de Marie-Galante et les collines de la Basse-Terre. Parmi les trois distilleries trouvées près de Grand-Bourg (principale ville de Marie-Galante), la Distillerie Bielle se distingue comme l’une des meilleures et propose une variété non négligeable de rhums blancs et de rhums anciens.

En savoir plus sur la colonisation et le commerce des esclaves

La Guadeloupe est aussi le théâtre d’une colonisation sans commune mesure. Les européens, qu’ils soient français, anglais ou espagnols (en commençant par la conquête de Christophe Colomb en 1492) n’ont pas hésité à attaquer l’île pour y soumettre les indigènes à leurs volontés. Aujourd’hui, les visiteurs peuvent encore voir des traces de préhispaniques au musée archéologique Edgar Clerc de Grande-Terre ou au parc archéologique des Roches Gravées de Basse-Terre.

Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, les colons français ont commencé à importer des Africains réduits en esclavage pour travailler dans les plantations de canne à sucre situées dans la plupart des îles de la Guadeloupe. L’esclavage n’a été aboli qu’en 1848. Une fois l’esclavage terminé, des serviteurs sous contrat d’Inde ont été amenés à travailler dans les plantations de canne à sucre. Le musée Mémorial ACTe, dédié à la mémoire et à l’histoire de l’esclavage, a ouvert ses portes en 2015 sur le site d’une ancienne sucrerie à Pointe-à-Pitre, la plus grande ville portuaire de Guadeloupe.

Laisser un commentaire